Illustration : Modeste Madoré
Illustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste MadoréIllustration : Modeste Madoré

Réunion

Modeste Madoré - le poète des enfants

BAT'CARRE N°6 | Texte Francine George - Illustration Modeste Madoré -

Le magicien des couleurs, illustrateur des tout-petits sort, dans la collection Océan Baba, deux nouveaux albums cartonnés tout aussi joyeux et colorés que les précédents, "Quel Amour" et "Zistoires de famille".

"Zistoires de Noël", une poésie de Noël avec Pok-Pok le ravissant endormi qui prépare son réveillon réunionnais accompagné de ses plus fidèles amis. "À Croquer !", une poésie potagère esquissée sous l'éclairage d'expressions courantes : " trop choux ! " ; " rouge comme une tomate " ; " faire le poireau " ...à consommer sans modération !

Si vous aimez l'univers fantaisiste de Modeste Madoré, l'artiste expose tout le mois de décembre à La Ligne - 115, rue Roland Garros - un lieu hautement sympathique et plein d'originalité.

Modeste Madoré est un doux rêveur qui se met à l’écart de l’agitation du monde. Il a toujours vécu dans l’univers de l’enfant. À Paris, il tenait un magasin de déguisement pour les petits où il créait des costumes sur mesure. En parfait autodidacte, il s’essayait déjà aux motifs animaliers et à la couleur " qui fait mouche " auprès des enfants. Un hobby, sans plus. Puis, les opportunités de changer de cadre de vie se sont présentées et il décida de quitter la Ville lumière pour venir s’installer à La Réunion. Il ouvrit un restaurant avec l’un de ses amis, mais les affaires n’ont pas prospéré comme il s’y attendait. C’était il y a 20 ans !

Sa vie est une histoire de coups de cœur.  Son passe-temps commence à prendre plus de place dans son quotidien. Il expose, de temps à autre, ses productions d’assiettes en céramique, en toute discrétion néanmoins, parce que Modeste Madoré est un artiste qu’il faut aller débusquer. Un jour d’exposition, il fait donc la connaissance de Claudine Serre, qui démarre sa collection Jeunesse et l’aventure de l’édition prend là son envol. Tout est allé très vite et très facilement, car Modeste Madoré a un talent fou. De beaux albums sont sortis de cette collaboration, dont Maki Catta qui a reçu en 2011 le prix Ouessant en littérature jeunesse. Chez Jalan, il a des amis aussi et publie avec eux Un loup jamais rassasié  et Le bisou du soir.

Obligé de vivre entre deux pays, il partage son temps entre La Réunion et Paris. Il a transformé son atelier de poterie à République en mini-galerie où il a abandonné le va-et-vient de ses productions lourdes pour se consacrer principalement à l’édition. À La Réunion, il s’adonne à toutes ses créations, le bois où il s’amuse avec les volumes, la céramique où il joue les séries, le champignon, l’oiseau, la sirène…et l’illustration où il pare son monde animalier d’expressions drôles et attachantes. Comment ne pas craquer pour ce regard en coin, ce sourire à peine ébauché ? Dans son atelier, très propre, rempli de lumière, les couleurs éclatent de joie et baignent les rares visiteurs dans un bien-être immédiat. Il l’a scindé en deux parties, l’une pour le dessin, l’autre pour la céramique. Consciencieusement, il respecte un circuit technique avec une précision d’horloger qui donne ce rendu de couleurs très intenses.  " Le lundi, je ponce, le mardi, je peins, le mercredi, je cuis, le jeudi, j’émaille et le vendredi je recuis une deuxième fois "…On croirait entendre les sept nains siffloter en partant au travail ! Modeste Madoré s’exprime comme si le temps s’arrêtait pour lui, nous permettant ainsi de savourer au ralenti chaque planche d’un dessin animé.

À découvrir :

www.modestemadore.blogspot.com