Illustration : Francisco Coloane

Roman

Spécial Francisco Coloane

BAT'CARRE N°6 | Selection Francine George -

Écrivain de légende, le Chilien Francisco Coloane, élu à l'académie Chilena de Lengua où il rend hommage aux sociétés indiennes des terres australes lors de son discours d'intronisation, s'est fait connaître en Europe pour son recueil de nouvelles Tierradelfuego grâce aux éditions Phébus. Né sur la grande île des Chiloé en 1910, cet écrivain de légende raconte avec un lyrisme enchanteur les combats en mer autant que l'histoire singulière des habitants de ces paysages apocalyptiques de l'extrême bout du monde. Belle et grande allure, barbe blanche de marin à la pipe, chevelure indomptée, il a dans la voix ce timbre particulier qui impose le silence dans une salle, où, suspendu aux lèvres du conteur, le public perd pied, emporté dans un monde imaginaire foisonnant d'aventures et d'obstacles redoutables. Lors de son dernier rendez-vous à Étonnants voyageurs de Saint-Malo, portant visiblement la fatigue de ses 90 ans, il fait rire toute l'assemblée du café littéraire lorsqu'il explique, avec beaucoup d'humour, qu'il a cru, dans l'avion, vivre en direct sa mort dans un cercueil !

Francisco Coloane a mille vies, plusieurs métiers, avec pour seul trait commun un courage exemplaire, celui du cap-hornier qui affronte la mort sur l’océan déchaîné enserré dans des falaises de glace. Farouche opposant à la dictature de Pinochet, il prononça l’éloge funèbre de son ami Neruda sous la menace d’une rangée de mitraillettes. Tondeur de moutons, dresseur de chevaux, journaliste, chroniqueur judiciaire, écrivain, cartographe, navigateur, explorateur … la Patagonie n’est pas son seul horizon, il voyage en Europe, découvre l’Inde en vagabond solitaire…et nous livre une partie de sa vie dans le Passant du bout du monde avant de s’éteindre à Santiago du Chili en août 2002.

" Les pages qui suivent décrivent un parcours accidenté, dont le tracé s’est ébauché dans des dizaines de carnets, sur des feuilles volantes ou des serviettes en papier de bars, que j’ai accumulés pendant de longues années "


Bibliographie :

Tous les livres de Francisco Coloane sont traduits du Chilien par François GAUDRY et sont publiés aux éditions PHÉBUS et aux éditions POINTS.

·         Tierra del Fuego (1994) 
 - nouvelles

·         Cap Horn (1994) - nouvelles

·         El Guanaco (1995) - roman

·         Le dernier Mousse (1996) - roman

·         Antardida (1997) - roman

·         Le Golfe des peines (1997) 
- nouvelles 

·         Le sillage de la baleine (1998) 
- roman
 
 

·         Le Passant du bout du monde (2000) – autobiographie

·         Naufrages (2002) - roman

 

À découvrir :

Le sillage de la baleine

Texte : Salomé Vienne

  Le lecteur embarque à bord du Leviatán, un baleinier qui chemine vers l’Antarctique. À son bord, Pedro Nauto, adolescent des îles Chiloé abimé par la vie, entre de plain-pied dans un univers marin autour duquel il a toujours nourri mille fantasmes. Alors que sa mère est retrouvée morte noyée, le jeune homme, né de père inconnu, trouve le courage de s’élancer à la poursuite de ses rêves faits d’aventures en mer et de monstres mystérieux. Mais dans un monde où la brutalité des hommes côtoie les dangers quotidiens, l’âpre réalité aura tôt fait de balayer la naïveté du rêveur.

Plus qu’une simple recherche d’identité, c’est la quête d’un père qui anime le jeune marin. Un sujet qui n’a rien d’anodin puisque Francisco Coloane s’inspire ici de la vie de son propre père, baleinier, mort noyé alors que l’auteur n’avait que neuf ans

 
El Guanaco

Texte : Salomé Vienne 

Francisco Coloane nous fait découvrir les confins du Grand Sud chilien, théâtre de la disparition des Indiens Ona. Les personnages et leurs histoires se succèdent, contant la quête de l’or, les massacres, l’extermination du guanaco, lama sauvage symbole de liberté pour les Indiens Ona. Ceux-ci, comme l’animal, sont devenus la proie des chasseurs blancs. Seule rescapée, Men Nar, " Ombre de sang ", Indienne violée par des Européens, est le fil conducteur de ce récit qui, comme une course désespérée vers la liberté, se déploie à un rythme effréné.

Francisco Coloane, grand conteur et poète amoureux de cette nature du bout du monde, donne ainsi vie aux mythes et légendes de la Terre de Feu en rendant la parole à ses premiers habitants.

 
Naufrages

Texte : Salomé Vienne 

Dernier ouvrage de Francisco Coloane, ce récit aux voix multiples met le cap au large de la Patagonie et écume les naufrages les plus spectaculaires des mers australes de 1520 à 2000. C’est sur les documents recensant ces catastrophes maritimes que Francisco Coloane a jeté l’encre.
Les enquêtes et rapports succèdent aux réflexions et aux fictions de l’auteur, qui laisse souvent humblement la parole à ses sources, en spectateur discret et fasciné, lui qui, depuis l’enfance, nourrit une passion et une curiosité insatiables pour les histoires d’hommes en mer.

L’auteur nous immerge dans l’univers littéraire de la conquête des océans, avec la vivacité du conteur et l’excitation de celui qui nous livre son dernier combat : " les plus belles aventures sont celles qui courent à l’abîme ".