Illustration : Balade Coréenne

Évasion roman

Balade Coréenne

BAT'CARRE N°8 - Sélection Serge Delmas et Francine George -

La littérature coréenne est riche, dense et créative, du roman sociétal aux histoires les plus fantaisistes. Les éditeurs de l'hexagone, en particulier Zulma, Actes Sud ou Philippe Picquier se sont emparés de textes variés et proposent, traduits en français, des nouveautés chaque année dans leur catalogue. Nous vous livrons, ici, un aperçu appuyé par les présentations des éditeurs.

 

Les mythes coréens :

Textes fondateurs de la culture et de la littérature coréenne, ces deux textes anonymes transmis de siècles en siècles sous forme orale de pansori - opéra traditionnel chanté par un unique interprète - ont donné lieu à de nombreux drames, romans, films et bandes dessinées.


Le chant de la fidèle Chunhyang

Yi Mongnyong, le fils d'un gouverneur, s'éprend de Chunhyang, la fille d'une ancienne courtisane. Malgré la différence de classe sociale, ils se marient à l'insu de tous. Mais la vie les sépare. Le gouverneur est appelé à la capitale où Yi Mongnyong doit poursuivre ses études.

Le nouveau gouverneur, homme autoritaire et cruel, exige que la belle Chunhyyang se mette à son service, mais fidèle à son serment, elle refuse de se soumettre. Pendant ce temps, Mongnyong devient inspecteur royal et se déguise en mendiant pour  débusquer les mauvais serviteurs du royaume. Arrivé à Namwon, il révèle son identité et peut ainsi délivrer sa fidèle épouse...

Histoire de Byon Gangsoé

Joueur, voleur, buveur, Byon Gangsoé, dont le nom signifie " rigide comme le fer ", jouit d'une grande santé sexuelle. Jusqu'au jour où ce vaurien vagabond rencontre une jeune veuve en exil, belle à se damner, sur qui pèse une lourde malédiction : tous ceux qui l'approchent passent de vie à trépas.

Byon ne craint pas de braver le sort. Malgré ses dons, il rejoint pourtant la cohorte de moines, saltimbanques, mendiants  qui, dans l'espoir d'une union avantageuse et à leurs risques et périls, prêtent leur concours à de picaresques funérailles...


La littérature engagée :

Cho Se HUI

Cet écrivain, né en 1942, fait partie de la génération " hangul " appelée ainsi car éduquée en langue coréenne après la domination japonaise. Son ?uvre la plus célèbre - Le Nain -  un recueil de douze nouvelles écrites entre 1975 et 1978 porte un regard critique sur le développement rapide et forcé de Séoul dans les années 1970.


Véritable radiographie des plus mauvais jours de l'expansion coréenne, cette ?uvre hyperréaliste saisit, révèle et stigmatise le capitalisme sauvage au c?ur duquel sont livrés les habitants d'un quartier appelé de façon dérisoire " le district du bonheur ".

 

La littérature féminie :

Pak Wanso

Atypique dans la littérature coréenne moderne, Pak Wanso se lance dans l'écriture à quarante ans après avoir vécue une vie d'épouse et de mère traditionnelle, néanmoins chahutée par l'occupation japonaise, la guerre du Pacifique et la scission, toujours d'actualité, de son pays. Son ?uvre considérable compte une trentaine d'ouvrages dont Les piquets de sa mère, roman qui retrace les tourments d'une famille pauvre qui s'établir à Séoul sous l'occupation.

Collectif

Cette brève et dense galerie de nouvelles écrites par huit femmes d'aujourd'hui bouleverse et secoue le lecteur, soudain projeté dans un univers qu'il connaît et ignore en même temps : car s'il s'agit de la vie quotidienne, ces histoires d'amour et de désillusion ont une force d'évocation intensément charnelle, soucieuse de l'instant et comme ancrée dans les mémoires.

 

La Corée vue de l'extérieur :

Jean-Luc Coatalem

Le journaliste et écrivain-voyageur, Jean-Luc Coatalem, auteur du Dernier Roi d'Angkor, paru en 2010 chez Grasset, a réussi, sous haute surveillance, à visiter la Corée du Nord en se faisant passer pour un représentant d'une agence de tourisme. " Prison à ciel ouvert " sous une des dictatures les plus secrètes de la planète, la dynastie familiale des Kim, il nous livre un récit surréaliste dans un pays souvent ravagé par des famines, mais qui possède la bombe atomique. Sur France Info, Jean-Luc Coatalem parle de ses premières impressions : " La première chose qui saisit le visiteur quand on arrive à Pyongyang, c'est le silence. Il y a une sorte de nappe de silence qui est posée sur la ville. Autre surprise, dès 18h, c'est l'obscurité. Il y a très peu d'éclairage. On est dans espace temps, sans son, ni lumière, et il y a quelque chose qui se passe... "

 

Compléments bibliographiques et culturels :

 

Histoire et géopolitique


Titre : Histoire de la Corée des origines à nos jours
Auteur : Pascal Dayez-Burgeon
Édition : Tallandier 2012


Guides publiés chez Seoul Sélection - en anglais-
Titres : KOREA et SEOUL
Auteur :  Robert KOELHER
Website : www.seoulselection.com

 

Films anciens en streaming sur Youtube

http://www.youtube.com/user/KoreanFilm/featured

Rubrique : Korean Film Archive , sous-titres en anglais, un plaisir !

Portraits d'écrivains et analyses littéraires  sur : KBS World (en français)
- Emission : Séoul au jour le jour
- Rubrique : Belles Lettres
- Website : http://world.kbs.co.kr/french
Et aussi : des nouvelles, des cours de coréens, des vidéos sur les groupes de K-pop...

Dramas coréens sur le site : http://www.dramapassion.com (sous-titres français)
gratuits en streaming ou en téléchargement sur abonnement .
Comédie - Drame - Historique - Action, Thriller tous les genres sont présents pour tous les publics.

POESIE - n° 139 & 140 - juin 2012 chez Belin

 

Le numéro se présente en deux parties :

La première partie "Poèmes" : 21 poètes contemporains, parmi lesquels Ko Un, le grand poète coréen dont Belin a déjà publié deux recueils. Cette première partie se divise en 5 sections : Luttes, Libération, Vivre, Divergences, Rencontres.

La deuxième partie "Essais" : Une dizaine d'essais, certains écrits par des spécialistes français, d'autres par des Coréens.