Illustration : Festival Étonnants Voyageurs

Festival

Festival Étonnants Voyageurs : L'appel du large - II

Texte Francine George - Illustration Étonnants Voyageurs -

C'est un vrai festival, au palais du grand large, sur le quai Duguay-Trouin, place Bouvet, au café de l'Univers ; peu importe la pluie, le vent ou le soleil, les astres d'Étonnants Voyageurs brillent dans la tête et dans le c?ur de tous les festivaliers malouins.

En 1990, Michel Le Bris crée Étonnants Voyageurs qu’il baptise d’après Voyage, un poème de Baudelaire :

Étonnants voyageurs ! quelles nobles histoires

Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !

Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,

Ces bijoux merveilleux, faits d’astres et d’éthers.

Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !

Faites, pour égayer l’ennui de nos prisons,

Passer sur nos esprits, tendus comme une toile,

Vos souvenirs avec leurs cadres d’horizons. 


Dites, qu’avez-vous vu ?


Son projet est d’en venir à l’essentiel " les écrivains redécouvrent le monde " laissant les modes littéraires se complaire dans " la contemplation émerveillée de leur nombril ". Il a donc fondé ce festival " pour ouvrir un espace " non pas sur les seuls récits de voyage, mais sur l’idée que la littérature vibre des sursauts du monde, quel que soit son genre, fiction, roman, poésie, polar, science-fiction, BD…

La littérature ouverte sur le monde, curieuse et voyageuse, est devenue un mouvement littéraire en 2007 lorsque Michel Le Bris a créé, avec le soutien de Jean Rouaud, Alain Mabanckou, Anna Moï et Abdourahman Waberi Un manifeste pour une littérature monde en français. Un long combat qu’il mène depuis trente ans pour affirmer que " la littérature n’est jamais aussi forte, aussi vivante, aussi nécessaire que lorsqu’elle s’attache à dire le monde. "

Pour Michel Le Bris, " Les seuls spécialistes de l’inconnu sont les artistes, les écrivains, les romanciers. " Ils l’ont déjà prouvé par le passé.  Un nouveau monde est en marche, déstabilisant, balayé par " des flux de populations, flux d’images, flux de capitaux, flux d’informations…accompagnés de fantastiques télescopages, porteurs de sensibilités multiples qui exigeront de nous un changement de coordonnées mentales. " La Littérature est plus que jamais au cœur de ces enjeux, elle qui sait si bien nous émouvoir avec ses histoires singulières : " Elle nous donne à voir l’inconnu du monde, lui donne un visage, le rend habitable, nous fait découvrir l’autre en nous…Aucune pensée des temps nouveaux, aucune politique, aucune philosophie ne vaudront si elles ne se bâtissent pas sur cette idée plus vaste de l’être humain. "

Et d’ailleurs, historiens, ethnologues, anthropologues… s’étonnent aujourd’hui que la littérature raconte aussi bien le monde. Une remise en question générale qui se propage de colloque en symposium, que ce soit au Collège de France, au CNRS, à l’École des Hautes Études. La revue Sciences Humaines y consacre même un numéro spécial, " Littérature, fenêtre du monde ".

 

Étonnants Voyageurs 2013 - Les Grands Débats

Retrouvez toutes les vidéos sur http://www.etonnants-voyageurs.com

Pascal DIBIE, Sylvie LAURENT, Alban BENSA, Tobie NATHAN : L'écrivain ou l'ethnologue, ou le sociologue from Etonnants Voyageurs on Vimeo.