Illustration : Bataye Kok
Illustration : Bataye KokIllustration : Bataye Kok

Réunion

Bataye Kok : Claudy d'Ilet à Cordes - épisode 4

Bat'Carré n°9 | Texte & Photo : Nicolas Anglade - Texte en créole : Sylvain Gérard - Illustration : Hippolyte -

Ilet à Cordes, hameau du bout du monde qui doit son nom aux premiers esclaves marrons qui y accédèrent avec des cordes, pour laisser le moins de traces possibles à leurs poursuivants.

Claudy est né ici. Agriculteur, il fait du maraîchage et cultive des lentilles aussi réputées que celles du Puy. Il faut regarder ses mains pour comprendre qu'il n'existe pas de petit paradis sans une part d'enfer. La terre est parsemée de cailloux et le relief interdit la machine. Parfois c'est dur (il nous le confesse sourire aux lèvres), mais pour rien au monde il ne quitterait sa modeste case en tôle lui offrant chaque jour une des vues les plus pures sur le cirque de Cilaos. "Je partirai quand je serais mort !"

C'est à la barre de fer et à coup de masses qu'il a fallu aplanir le petit "rond marron" devant chez lui. Tous les dimanches matins, une bonne partie du village s'y réunit pour voir quels seront les coqs des hauts dignes d'aller affronter ceux des bas. Rien que des petits "gallo" et jamais de paris qui dépassent les quatre-vingts euros. Ca reste bon enfant, mais comme le dit Claudy : "Si tu n'aimes pas blaguer, vaut mieux pas trop aller dans les ronds", car l'après-midi c'est sur le terrain de foot qu'on continue de "moucater" celui dont le coq a fini en carry le midi…

Parmi ceux qui échappent à la marmite, certains vont tenter le coup au rond "Deux Canons" à St-Denis, ou plus loin. Dans ce cas, chacun donne un peu pour constituer une cagnotte. Claudy, seul, n'aurait pas les moyens d'affronter les grands cageots des bas. Un jour, il est descendu avec quatre coqs puis il est revenu avec la coupe. Ce soir-là, la roche a résonné des rires et de la joie des dalons et cousins de l'ami Claudy. Le prestige de la victoire, plus que l'argent gagné, a illuminé la nuit d'Ilet à Cordes, sans doute jusqu'au petit matin...

Su la tras zamatërdkok Lilèt a Kord
 

Premié journé...

Lilèt a Kord la kord ranpar lardër solèye.
Anlèr laba na in piton i rosanm inn tèt kok.
Papang Payankë i zib dann vid.

Lilèt a Kord in ronn nuaj antour le sièl
gran féklèr blë pèt dann milyë
ti kaskad blan glis su le vèr.

Lilèt a Kord la kord èk la pat bann kok bataye
kajo parsi kajo parla i koz avèk
kozman bann monn dann lantouraj.

Lilèt a Kord in ronn galé dann la tèr sèk
tèr sèk an rosh gravié touvnan
grinn mayi fane fané dann la pousièr
la briz vien pa abou fé vane le fonnlèr volkan.

Lilèt a Kord la kord travaye la mizèr
bann piton i shap par bout atèr la
shemin la i arèt la minm apré sa
nal fonnravine anba anba dann fon laba.

Lilèt a Kord la kord mouélon la kord zèrgo
la kord le zo la kord bouton
la kord kolé Royal Bourbon
par lot koté piton néna Silaoza.

Lilèt a kord la kord maron i bouye dann san
le san la tèt le san le kër doulër karlon
karlon zamatër zamatërdkok...
tèrba Lilèt a Kord.
  Dëzièm journé...

Gran féklèr i arpèt su lilèt
Lilèt a Kord dann rin Gran-Bénar
le Sirk Silaos lé gran rouvèr.
Tèt le Shien Troi-Salaz Tayebit
Koto Kèrvégèn... tèrla na la rasine Piton dé Nèj.

Le sièl lé sitantèlman blë... lé pa posib
lé inposib modékrir son koulër. Tèrla ranpar i koup lorizon
tout lé antouré isi an o
tout lé anbaré ginye pa shapé.
Romans bann kok lèspès lé an misouk
in jëne kok i shant parba
inn poul i ponn èl i roukoul
kakayeman dann park volaye
romans griyon dann karodboi
toudinkou in gran dézord lélikoptèr
i kas i briz le silans.

Komsik atèr la na in nafèr an labondans
dawoir le ronm dawoir zèrbaj
dawoir zalantour sinksan monn
dann se Lilèt a Kord...
zistoirdfami an touk
lamour la ène la jalouzi
la për la joi la pène lèspoir... tousa la bout a bout.
     
Riskab dann ninstan nora Bataye Kok...
la pasians... la pasians...
la pasians zamatërdkok konbatan.
Alon ! Alon ! Alon woir sak néna Lilèt Sours
lot koté le pti ron karé soul piédbibas mayemayé èk in piédmang !
Alon ! Alon woir sak i akord èk
linvizib Lilèt a Kord.
Nou atann nou atann nou atann minm bann zamatër bann batayërdkok. Nou kroiz la rout Fabien in ga i rès jus an o la.
Nou koz èk lu in ninstan nou kas la blag lu rakont anou inn ti pe son vi tèrla Lilèt a kord
na lèr lé pa toultan katogan soman Fabien i bouj i débrouye i démèrd lu na lèr trankil.
Komsik lé mor pou jordu... pou le bann kok somanké lé kom inn shans
jordu zot i repoz zot i boir zot i manj zot i kok zot i shant zot i viv trankil... parèye Fabien. "
Poinn Bataye Kok jordu" Fabien i lèv desu le rosh lu té asiz lu sava akoz se midi lu lé invité.
Astër anou osi nou dékal nou sa rod Ti Kok la Zèl in lamatër nou lavé kroiz iyèr.
Nou trouv alu "Le Reposoir" inn ti boutik dann kërdlilèt.
Solèye i tonm droit an lardër su la tol
la shalër i lèv an brouyar jus la minm
ousa féklèr lërdmidi i poik shemin blaké. Lanbians lé étranj lé bizar
komsik na in nafèr i koz an silans
dann vène bann zabitan...