Illustration : Anne Queffélec

L'âme flamboyante des compositeurs

Coulisse : Anne Queffélec

BAT'CARRE N°9 : Texte : Francine George - photo : Vincent Garnier -

Une des plus grandes pianistes internationales est venue à La Réunion le mois dernier pour interpréter son récital Satie & Compagnie au Théâtre de Champ Fleuri et participer à une master class au Conservatoire de Saint-Denis. Un moment d'exception.

Anne Queffélec vit sur une autre planète, mais sait, avec force et délicatesse, nous faire partager sa passion du piano et des auteurs qu’elle choisit d’interpréter.

Fille du romancier Henri Queffélec, et sœur aînée du prix Goncourt, Yann Queffélec, elle grandit dans l’amour des livres et de la musique, la recherche exigeante d’esthétique. Brillante élève du conservatoire de Paris, puis de Vienne, elle décroche, à 20 ans, le premier prix du concours international de Munich et celui de Leeds, l’année suivante. S’ouvre alors pour elle une carrière internationale. Elle se produit dans les plus prestigieuses salles du monde en tant que soliste ou sous la direction des plus grands chefs d’orchestre. À cela s’ajoute une impressionnante discographie d’une trentaine d’enregistrements de ses compositeurs préférés.

Il lui faudrait vivre deux siècles de plus pour interpréter les musiques qui l’attirent ! Et lorsque Virgin lui propose d’enregistrer Satie, elle n’est pas très enthousiaste.  Son agent la pousse, difficile de refuser une telle proposition, et elle se prend finalement au jeu. La grande interprète de Mozart, son favori, Schubert, Chopin, Bach, Haydn, Beethoven, Litz ou Scarlatti... est au pied du mur. En échange, elle obtient d’enregistrer l’intégrale de Ravel !

"La personnalité de l’auteur imprime à son œuvre quelque chose de particulier". Cette relation avec l’œuvre est irremplaçable. Anne Queffélec raconte comment elle s’est attachée à l’originalité de l’homme au parapluie. " Satie a sa propre voie, trois notes et l’on sait que c’est lui ". Elle aime bien sa musique parce qu’elle a " quelque chose de malléable, comme de la pâte à modeler ". Quelque chose d’intime. Elle se prend d’affection pour ce personnage maudit et excentrique, mais qui a néanmoins influencé bon nombre de compositeurs de son époque.

Les ventes de son disque ont dépassé les 100 000 exemplaires, à l’égal des plus grandes stars de variété. Puis, elle récidive avec Satie & compagnie en prenant le populaire Satie comme fil conducteur pour faire découvrir des pièces oubliées de la musique française du début du XXe siècle où elle a repéré "Une unité, une inspiration élégante maîtrisée et subtile" qui la touche vraiment.

Grâce à internet, elle retrouve des partitions et déroule la pelote, tel un fil d’Ariane,  en s’appuyant sur les écrits du philosophe et musicologue Vladimir Jankélévitch. Anne Queffélec lève alors le voile sur le délicat travail de programmation, l’art d’agencer un morceau en fonction d’un autre : "le choix de l’ordre est crucial, il faut choisir les justes contrastes pour éviter la monotonie, ne pas rompre le charme …"

Intarissable, elle raconte aux élèves et aux enseignants le cheminement qu’emprunte un interprète pour découvrir une œuvre et " nourrir son jeu de son théâtre intérieur " dans cette relation à trois, compositeur, instrument et interprète. À la fin du master class, la salle, subjuguée, n’ose même pas lui poser de questions. Et pour elle, c’est comme une offense, car cette immense artiste aime son public, aime se trouver proche des gens, dans le confort acoustique d’une salle de concert autant que dans des lieux difficiles comme une prison, un hôpital, voire même, le salon étroit d’un appartement en HLM. Anne Queffélec offre tout ce qu’elle peut transmettre parce qu’elle estime qu’elle a été très privilégiée dans une famille où la culture est le pain quotidien.

De la même manière sur scène, elle présente son récital en donnant des repères pour les non-initiés, sans pour autant heurter les mélomanes. Anecdotes, portrait du compositeur et du contexte de l’époque, toutes les clés sont là pour donner au public l’envie d’être en osmose avec ce moment de magie où elle fait chanter son piano. Nous n’écoutons plus l’auteur, mais nous suivons l’interprète. La musique a une âme et une virtuose comme Anne Queffélec nous la fait toucher du doigt.


À découvrir :

Album :

Gnossiennes, Gymnopedies & Oeuvres Piano Works

Compositeur : Erik Satie

Artiste interprète : Anne Queffélec


Album :

Satie & compagnie (Pièces pour piano seul de Satie..)

Compositeurs : Erik Satie, Ravel, Debussy, Hahn

Artiste interprète : Anne Queffélec


Écouter Anne Queffélec :

Instantané réalisé en compagnie d'Anne Queffélec.
http://www.leblogdutap.com