Illustration : Leu Tempo Festival
Illustration : Leu Tempo FestivalIllustration : La compagnie PhilébulistesIllustration : TrippoIllustration : Attention FragileIllustration : L'enfant quiIllustration : Qui sommes-jeIllustration : Bibeu et HumphreyIllustration : Batman D'kerIllustration : Leto

Spectacle

À l'affiche : Leu Tempo

BAT'CARRE N°9 : Texte Francine George - Photos : Les Compagnies -

Dans l'esprit de Baguett' auquel cette 15e édition du Séchoir rend hommage, Leu Tempo mêle de nombreuses disciplines, marionnette, conte, parodie, danse, musique, cirque contemporain avec ses clowns, ses acrobates...pour émerveiller tous les publics. Le Directeur Claude Lermené et son responsable de la programmation, Jean Cabaret, communiquent leur enthousiasme à poursuivre l'aventure de ce grand festival des arts de la rue. Avec leur équipe, ils ont concocté pas moins de 120 représentations, plus étonnantes les unes que les autres, agrémentées de concerts gratuits et de scènes conviviales sur cinq jours, du 7 au 11 mai.
Le rhinocéros cosmique à l'affiche du Leu Tempo symbolise la puissance et la légèreté de cette programmation 2013. Des poids lourds, compagnies locales ou venues de Finlande, de Belgique, de France ou d'Afrique du Sud. De la légèreté, de l'humour, des facéties, et point d'orgue, des spectacles aériens qui ne peuvent que faire rêver.

Téléchargez :

le programme Leu Tempo Festival


L’hommage à Baguett’

Une mort presque sur scène. Baguett’, l’immense artiste, au sens propre comme au sens figuré - il mesurait 2,10 mètres - est victime d’un accident cardio-vasculaire en pleine Fèt dann somin, la traditionnelle parade du Tempo qu’il a lui-même conçue pour clôturer le festival. Il décèdera quelques mois plus tard, en octobre 2000. Il n’avait que 44 ans.

Tout a commencé au Tampon où Patrick Gérard Huguet – il ne s’appellait pas encore Baguett’ – a fait ses armes au théâtre de marionnettes avec Véronique Hermitte et Emmanuel Camboo. Puis, Baguett’ s’est installé à Saint-Leu et a créé, avec sa compagne Chandra Pellé, le festival Tempo, en 1986. La commune leur confie une ancienne école qu’ils vont transformer en atelier de marionnettes, lieu de répétition et salle de spectacle. La légende est née. Le " K " - du nom de leur Compagnie " Koméla " - s’impose comme le cénacle des arts vivants. Le Séchoir, créé en 1998, prend en charge le festival pour qu’il devienne un rendez-vous annuel en confiant à Koméla la direction artistique.

Ardent défenseur de la langue et de la culture créole, Baguett’ ne crée pas en vase clos. Dès le départ, il fait venir des troupes de renom, va à la rencontre des publics dans la rue, dans les quartiers, et met en scène artistes locaux et musiciens. Libre, inventif, généreux, il associe les marionnettes géantes ou de poche, au théâtre d’objets, au conte, à la musique, et aux arts de la rue où il invente des machines extraordinaires qui crachent du feu, passe un diplôme d’artificier pour parfaire son don à émerveiller tous les publics… Baguett’ est à jamais inscrit dans la mémoire collective !

Pour lui rendre hommage, l’édition 2013 du Leu Tempo commence par un Gran Kabar Baguett’ piloté par Danyèl Waro et Sergio Grondin, artiste associé du Séchoir qui va, par ailleurs, présenter sa dernière création, Kok Batay, récit épique et intime. Beaucoup d’artistes réunionnais ont débuté aux côtés de Baguett’ ou se sont produits grâce à lui. Ils feront la fête, conviant le public à se joindre à eux pour célébrer l’âme d’un grand artiste. Un festival dans Leu Festival !

L’esprit du Leu Tempo aujourd’hui

Claude Lermené et Jean Cabaret cherchent à abolir les barrières, et vont au-devant du public en proposant, dans les hauts, quelques représentations et ateliers d’approche. Dans cet esprit de partage,  insufflé par Baguett’, Les Parcours du spectateur s’adressent à un millier de jeunes de toute l’île avec leurs familles pour leur ouvrir les portes du monde du spectacle. Pendant le festival, la scène Amatèranlèr offre un espace aux nouveaux talents qui osent se produire seuls ou accompagnés d’artistes en parrainage. Pour les tout-petits, à l’école maternelle du Centre, l’Arrosoir accueille les  jeunes pousses en V.I.P.

©Cie Les Philébulistes - Arcane


Au Leu Tempo, c’est avant tout la fête ! Toute la ville est investie pour offrir aux spectateurs la liberté de circuler d’un espace à l’autre. Le village du festival est d’abord un lieu sympathique où le public croise les artistes, un lieu de restauration, de concerts, et là où se situent les points info et billetterie. La troupe Arcane, et ses impressionnantes acrobaties en double roue, s’y produira.

Les Vadrouilles, quant à eux, investiront le Port, les filaos et la plage en proposant des numéros de haute voltige.  À la Ravine, Ieto présentera son duo acrobatique sur des planches de 4 mètres de haut. Du côté de la danse, Éric Languet présentera sa nouvelle création, l’Esprit de la ruche, ainsi que Attention fragile, son spectacle phare de danse intégrée. Les Maloyaboots laisseront exploser leur énergie, place de la mairie, où Marvelous Mambo va réaliser des prouesses acrobatiques au rythme du mambo. Dans un autre genre, la chorégraphe Valérie Berger, avec Pakret, surprendra le public en pleine rue. Et la célèbre troupe finlandaise présentera Trippo, une fantaisie gestuelle pour les petits.
Les clowns réjouiront tous les publics, en musique, avec Bibeu et Humphrey et en parodie avec le décapant Qui sommes-je.

marionnettes mettront en scène Théodore, le passager du rêve du théâtre des Alberts, et, pour les plus petits, le spectacle de Catherine Saget, Quand les poules auront des ailes.  La compagnie Belge Théâtre d’1 jour proposera L’enfant qui, un spectacle étrange basé sur l’histoire du jeune sculpteur Jephan de Villiers. Partons pour pluton, Barbe bleue et Batman D’Kèr complèteront le programme sur le ton du conte et de l’humour.

Et pour la traditionnelle Fèt dann Somin, méduses, sardines volantes, tortue géante, immenses dragons aux couleurs changeantes sillonneront les airs tandis que la foule dansera, toute de bleu vêtue, comme autant de vagues dans l’océan ! Joyeux festival à tous !