Illustration : Festival Cyclone BD

Spectacle

Festival Cyclone BD, le 9e art dans le vent

Bat'Carré communiqué -

Cyclone BD a refermé ses portes laissant derrière lui un immense plaisir pour tous les bédéphiles, les amateurs, voire même les passants. Le festival a trouvé "un écrin à la dimension de son esprit" au Carré Cathédrale de Saint-Denis où bars, restaurants et petite scène musicale créent une ambiance des plus chaleureuses pour flâner autour des stands. Étienne Davodeau a présidé cette huitième édition composée de soixante-cinq auteurs invités avec deux pays mis à l'honneur, l'Algérie et l'Argentine. L'auteur réunionnais Tehem a remporté le Grand Prix de la Ville de Saint-Denis et sera donc le prochain Président de Cyclone BD. Souhaitons longue vie à cette manifestation qui réjouit les petits autant que les plus grands.

La voix cassée par l’émotion, Jean-Luc Schneider présentait la semaine dernière son huitième festival Cyclone BD qui prend le chemin d’une biennale. Une édition difficile à clôturer eu égard au contexte économique, malgré le soutien de ses partenaires. Pourtant, avec un budget diminué de 20 %, il a réussi à présenter au public, venu nombreux, malgré la pluie, un beau parterre d’auteurs. Les obstacles difficiles à surmonter n’ont pas entamé son enthousiasme et son ambition reste entière : " Participer à l’évolution de la bande dessinée réunionnaise et faire émerger de nouveaux talents… " Le rythme de la biennale lui convient bien et lui permet les années " sans " d’aller sonder ailleurs les tendances du  9e art.

 

Retour sur la huitième édition. Les trombes d’eau qui se sont abattues le vendredi et le samedi soir ont, bien sûr,  quelque peu écourté les réjouissances, mais le dimanche après-midi, la fête battait son plein au Carré Cathédrale autour de la quinzaine de chapiteaux remplis de BD. Cet espace très agréable conviait les festivaliers à rester un temps de plus, après avoir visité les stands. Les bédéistes, en grande forme, n’ont pas cessé de dessiner leurs dédicaces dans la joie et la bonne humeur. Ce rendez-vous très chaleureux rend chacun accessible à l’autre et nos illustrateurs réunionnais, débutants ou confirmés tenaient autant la vedette que, par exemple Baru, Grand prix d’Angoulême 2010 ou les auteurs sud-américains. Dans ce type de festival à taille humaine, les échanges en coulisse sont aussi importants, ils sont souvent porteurs d’idées et/ou de nouveaux projets.

 

Le président de cette huitième édition, Étienne Davodeau, auteur de l’affiche du festival, était présent partout !  Figure à part dans le monde de la Bande Dessinée,  il préfère tracer son chemin dans la vie de tous les jours en délaissant les nouveaux mondes imaginés à grands traits de vaisseaux spatiaux et d’autres engins fantasmagoriques. Fin scénariste, Étienne Davodeau aime mettre en scène des personnages un peu secrets, un peu distants qui donnent au récit une densité romanesque. Ainsi, son célèbre album – Lulu femme nue – est porté à l’écran par Solveig Anspach avec Karine Viard dans le rôle principal. Son dernier album - le Chien qui louche – s’amuse à ébranler les surveillants du Louvre avec un hold-up à l’envers, l’accrochage frauduleux d’un tableau ! À ne pas manquer les bulles de ce subtil observateur !

 

Téhem, l’auteur de Tiburce a remporté cette année le Grand Prix de la ville de Saint-Denis et va succéder à Étienne Davodeau.  Tehem a également participé à la célèbre revue Le Cri du Margouillat avec André Pangrani qui était là pour présenter le deuxième tome de sa nouvelle revue Kanyar aux plumes issues de divers univers.

 

Cyclone BD avait  aussi son off. Conférences au Café Édouard sur la BD en Argentine et sur la BD en Algérie, exposition de Nicolas Malfin à l’ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis, séances avec les publics scolaires...Le Quotidien a publié quelques bulles et le JIR a offert une carte blanche aux artistes invités du festival qui ont illustré l'ensemble de son édition du vendredi 29 novembre.

 

Le neuvième art a le vent en poupe à La Réunion grâce à la ténacité des organisateurs d’un festival de cette teneur.

 

 

 

Les expositions :

 

Aux Éditions Dupuis

Collection Aire Libre

  • Cézembre, 1ère partie
  • Cézembre, 2e partie (en cours)

 

Aux Éditions Delcourt

Golden City 10 tomes (scénario D. Pecqueur)

  1. Pilleurs d’épaves
  2. Banks contre Banks
  3. Nuit Polaire
  4. Goldy
  5. Le Dossier Harisson
  6. Jessica
  7. Les Enfants Perdus
  8. Les Naufragés des Abysses
  9. L’Énigme Banks
  10. Orbite Terrestre Basse (20 nov 2013)

 

Art Book Série B

MALFIN- Blue Adventures (nov-déc 2013)

 

Aux Éditions DBD

Les Dossiers de la Bande Dessinée

  • Dossier MALFIN, sept. 2005

 

Aux Éditions Petit à Petit

Collectif

  • La Cour des grands (tome 2), 2000.

 

Téléchargez le programme :