Illustration : La vie sans fards de Maryse Condé

Roman

La vie sans fards de Maryse Condé

BAT'CARRE : selection littéraire -

La grande écrivaine guadeloupéenne, Maryse Condé, livre ici ses souvenirs intimes et le début de sa vie de femme dans les turbulences de l'époque où la pilule n'existait pas, où son métier d'enseignante était chichement rétribué, où sa conscience politique s'éveillait en Guinée, au Ghana sous les auspices d'Aimé Césaire et Frantz Fanon... Et c'est en cela que ce roman autobiographique, beau, fort, courageux, revêt une portée universelle sur l'apprentissage de la vie et des utopies politiques.

Extrait : " Extrait : " Pourquoi faut-il que les autobiographies ou les mémoires deviennent trop souvent des édifices de fantaisie d’où l’expression de la simple vérité s’estompe, puis disparaît ? "