Illustration : Mohamed Mbougar Sarr, lauréat des deux prix Métis
Illustration : Mohamed Mbougar Sarr, lauréat des deux prix MétisIllustration : PRIX MÉTIS DES LYCÉENS 2015Illustration : Grand Prix du Roman Métis 2015

ROMAN

MBougar Sarr membre du jury Prix métis 2019

Francine George - Photo jean-noël Enilorac -

Le jeune prodige sénégalais Mohamed MBougar Sarr est membre du jury de la dixième édition du grand Prix du roman métis qui sera décerné en novembre 2019.

L'auteur, lauréat à 24 ans de nombreux prix littéraires pour Terre Ceinte, son premier roman, dont deux prix métis connaît toujours le chemin du succès avec son second roman Silence du choeur toujours édité chez Présence africaine qui a reçu au festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo le prix littérature monde en 2018, et, à nouveau, le prix du roman métis des lecteurs.

La ville de Saint-Denis organise sa dixième édition du prix métis en décerant trois prix, le grand prix du roman métis, le pris métis des lycéens, le prix métis des lecteurs. Autant dire qu'à La Réunion MBougarr Sarr connaît un large succès puisqu'il a été l'unique lauréat des trois prix :

  • la même année, en 2015, Grand prix du roman métis et prix des lycéens pour Terre Ceinte
  • en 2018, le tout nouveau prix des lecteurs pour Silence du choeur

 

L'écrivain prodige ancre ses romans dans les grandes questions d'actualité :

Avec Terre Ceinte paru en 2015 aus éditions Présence africaine, Mohamed MBougar Sarr dévoile le quotidien d'un groupe de résistants à la dictature  jihadiste dans une ville imaginaire qui fait penser au conflit malien.

Dans Silence du choeur paru en 2017 aux éditions Présence africaine, il s'inspire du drame des migrants qui débarque en Sicile où il a passé une quinzaine de jours pour s'imprégner de la réalité des rapports sociaux.

Son troisième roman De Purs hommes paru en 2018 aux éditions Philippe Rey traite de la question tabou de l'homosexualité en Afrique

 

Terre ceinte témoigne encore que dans le feu de l'actualité le roman peut exprimer l'indicible et créer les conditions d'une réflexion profonde sur des thèmes où l'émotion à vif l'emporte.

Le jury s'est réuni15 jours avant les attentats de Paris et ne pouvait imaginer que la réalité rejoindrait à ce point la fiction. Terre ceinte plante son intrigue au coeur du pouvoir islamique et, dans ce quotidien réglé par la terreur, les actions de résitance, le courage et la lâcheté se mélangent avec ce qu'il faut de belle écriture pour que le lecteur ne sombre pas dans le néant. Les personnages sont tous si bien étoffés qu'aucun d'entre eux ne tient la vedette.  Les lettres des mères autant que celle d'Abdel Karim - le tyran djihadiste - nous permettent de plonger dans les affres de la tourmente des personnages. Le style, littéraire en restant fluide nous accroche au-delà de la scène d'ouverture qui décrit l'indicible. Un roman à portée universelle qui dépasse la simple histoire de ses protagonistes.

 

Mohamed MBougar Sarr fait donc partie du jury du prix métis 2019 aux côtés de Tahar Ben Jelloun, Mohammed Aïssaoui et le président 2019 Jadd Hilal, lauréat l'année dernière du grand prix métis. Ils sont accompagnés  de professionnels du monde du livre : Patrice Boyer, Yannick Lepoan, Marie-Jo Lo-Thong, Patricia Lof-Amédé, Valérie Magdelaine, et Philippe Vallée (secrétaire général de La Réunion des Livres)....

La première sélection de douze romans à valeurs de métissage, d'humanisme, et de diversité a été communiquée début septembre, avec, en lice, un autre auteur prodige Alain Mabanckou :
 Dérangé que je suis, Ali Zamir (Le Triode)
 Jeanne, il était une femme, Bernadette Thomas (Livres sans frontières)
 Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle (Liana Levi)
 Le Roi Chocolat, Thierry Montoriol (Gaïa)
 Les cigognes sont immortelles, Alain Mabanckou  (Seuil)
 Les métèques, Denis Lachaud (Actes Sud)
 Maître Minuit, Makenzy Orcel (Zulma)
 Où vivre, Carole Zalberg (Grasset)
 Port au Prince Aller-Retour, Georgia Makhlouf  (La Cheminante)
 Sabena, Emmanuel Genvrin (Gallimard)
 Salina, Laurent Gaudé (Actes Sud)
 Vent d’Est, Gabrielle Wiehe (Atelier des Nomades)

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : REUNION

REUNION

24 reportage(s)
Le MADDOI

LE MADDOI

RÉUNION

LE PAYS DE DIMITRI PAYET

La Réunion

Le volcan toujours en éruption