Illustration : Prix Métis des Lycéens

Les prix Métis

Le Prix Métis des lycéens 2017

Francine George - Photo Isabelle Kichenin -

La sélection du Prix Métis des lycéens suit, en partie la trace des autres prix Métis.

Nathacha Appanah avec Tropique de la violence et Gaël Faye avec Petit Pays font également partie des quatre auteurs sélectionnés auxquels s'ajoutent la Réunionnais Monique Séverin pour La Bâtarde du Rhin, et Martine Duquesne pour La solitude des enfants sages.

Les enfants, les adolescents pris dans les entraves de la guerre sont au menu de cette 7e édition, une réalité mue par la fiction littéraire, qui, seule, aide aux véritables prises de conscience.

La sélection des quatre romans francophones parus dans l'année a été faite par le jury du Grand Prix du roman Métis à qui il a semblé nécessaire de faire connaître une auteure de La Réunion, qui plus est, ardente militante de la culture réunionnaise. D'autre part, sur les quatre lauréats, trois sont des premiers romans :

  • La Bâtarde du Rhin de Monique Séverin aux éditions Vents d'ailleurs - premier roman
  • La Solitude des enfants sages de Martine Duquesne aux éditions La Cheminante - premier roman
  • Petit Pays de Gaël Faye aux éditions Grasset -premier roman - sélectionné pour les autres prix Métis.
  • Tropique de la violence de Nathacha Appanah aux éditons Gallimard - sélectionné pour les autres prix Métis.

Dix lycées de l'île participent à cette septième édition du prix Métis des lycéens, soit 364 lycéens réunionnais. Compte-tenu de la crise sanitaire à Madagascar, les lycées malgaches sont fermés à l'exception du lycée français de Tana, la participation malgache aura bien lieu, mais dans quelles conditions, impossible de le savoir à l'heure actuelle.

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !