Illustration : Les Nuées Ardentes

Réunion

Les Nuées Ardentes de Salazie

BAT'CARRE N°3 | Texte : René Robert - Photo Hervé Douris -

Les remparts du cirque de Salazie portent le témoignage d'une époque (assez ancienne) où le volcanisme a été d'une violence rare.

Nous sommes habitués à des coulées de la Fournaise qui ne posent pas problème dès le moment où nous restons à une certaine distance pour éviter tout accident avec des températures de magma de plus de 1000°. Voici 180 000 ans environ, Salazie, dans sa configuration de l’époque (pas celle d’aujourd’hui) a été envahi par des " nuées ardentes ", des cendres chaudes de plusieurs centaines de degrés. Toute vie, végétale et animale, a été condamnée.

Après refroidissement, ces dépôts  ont été enlevés du fond du cirque par les grosses pluies et les écoulements des torrents.  Ou alors, ils ont été concassés et déplacés par les grands glissements de terrain qui ont affecté le cirque depuis moins de 180 000 ans. C’est par exemple le cas du glissement majeur de la région de Mare à Poule d’Eau, daté de 90 000 ans. D’une manière ou d’une autre, les nuées ardentes ne se voient plus dans leur place originelle au fond de Salazie.

Par contre, il en reste sur les remparts : il s’agit de plaques de couleur claire, cimentées, et d’une épaisseur de plusieurs dizaines de mètres.  Elles ont l’allure de grandes dalles verticales. Elles sont visibles dès le moment où elles tranchent avec les couleurs vertes et foncées de la végétation alentour. On en trouve dans les gorges de la Rivière du Mât et sur les remparts du cirque, particulièrement sur le rempart sud, pratiquement jusqu’au niveau d’Hell-Bourg. Un des sites les plus simples d’approche est celui du Pont de l’Escalier : le parking est assuré et les plaques de nuées  ardentes se distinguent facilement sur le rempart de rive gauche.

Conséquence imprévue de ces plaques de nuées ardentes : elles servent de nichoirs pour les " puffins de Baillon ", des oiseaux marins. Dans les anfractuosités naturelles, les couples sont très nombreux et vers 19 h il est assez fréquent de les entendre, du côté du Plateau Wickers, juste en amont du village de Salazie. Un concert surprenant tous les soirs à l’heure de l’apéritif !
Au départ du pont de l’escalier, le cirque se dessine en profondeur, là où l’aventure géologique commence.

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !